Portraits des francophones

Michelle Morrissey, artiste peintre francophile

C’est une artiste peintre francophile qui travaille au Drifter Studio à Ridgeway, ON.

Q : Lieu de naissance? R. Hamilton, Ontario.

Q : Profession et nom de l’organisation? R. Je travaille pour une filiale de Campus Labs, une compagnie en logiciel éducatif qui sert à enseigner et à éduquer dans la formation supérieure (les collèges et universités à travers le monde).

Q : Q. Poste et responsabilités premières? R. Mon titre est celui de directrice, Campus Success. Je suis responsable de la gestion d’une petite équipe de consultants en évaluation de logiciel. Des instructeurs travaillent aux campus afin d’établir des pratiques d’évaluation et l’utilisation de la plate-forme de logiciel pour les données dans le processus de prise de décision.

Q : Ta passion? R. Le partage. J’aime partager tout ce que j’ai et tout ce que je fais avec les autres. Le bonheur est doublé lorsqu’on partage.

Q : Ton passe-temps préféré? R. J’aime créer et bien sûr jouer dehors dans la nature.

Q : De nos quatre saisons, laquelle préfères-tu? R. Indéniablement, ma saison préférée est l’automne! Les couleurs, l’odeur, le changement dans toute la nature qui se prépare à s’endormir pour l’hiver est un merveilleux temps de l’année. Ironiquement, lorsque la nature commence à se décomposer et à s’endormir, je la trouve pleine de renouveau.


Q. Le conseil que tu as apprécié le plus dans ta vie? R. Soyez honnête envers vous –même.Pas de regrets. Soyez gentil envers tous les êtres vivants.

Q. Ton plus beau voyage?  R. Il y en a tellement … petits voyages, grands voyages, trajets routiers…et je voyage pour mon travail! Cependant, je dois dire que mon évasion à Sifnos, une petite île en Grèce a été incontestablement le plus beau de mes voyages.

Q : Destination encore à découvrir ? R. Les endroits où je n’ai pas encore voyagé, mais que j’aimerais découvrir sont l’Égypte et les Territoires du Nord-Ouest. Ce sont deux climats et cultures extrêmes qui me fascinent.

Q. Avoir l’opportunité de prendre un dîner avec une personnalité de l’histoire, qui choisirais-tu et pourquoi? R. Léonard de Vinci, parce que c’est la personne la plus talentueuse ayant jamais vécu. J’aurais tellement de questions! Il était l’homme de la Renaissance, le génie universel.
Si vous me permettez un deuxième choix ça serait Elon Musk, entrepreneur technologique, inventeur, investisseur et un être totalement sauté! Il est toujours parmi nous et de ma génération, alors s’il recherche un compagnon pour le diner, je suis disponible!

Q. Dernier bouquin lu? R. Educated de Tara Westover. J’adore les mémoires. L’histoire est triste, attachante et formidable à lire … avec tout ce qu’elle a dû subir et ce qu’elle a fait de sa vie. Ils disent que la réalité est plus étrange que la fiction et avec ce récit de Tara, c’est un fait!

Q. Citation préférée? R. Ce que l’on apprend à faire, on l’apprend en le faisant – Aristote, célèbre philosophe grec.

Q. Auteur préféré? R. Je n’ai pas d’auteur préféré comme tel cependant celui qui m’a le plus inspiré fut l’auteur britannique Charles Dickens. J’ai relu la plupart de ses classiques plusieurs fois! Des belles histoires et si bien écrites.

Q : Un livre que tu recommandes? Pourquoi? R. Le dictionnaire. Oui, sérieusement. Ouvrez une page au hasard et lisez tout son contenu. Ensuite donnez-vous le défi d’utiliser ces mots plus souvent dans votre quotidien et vous allez améliorer votre vocabulaire de tous les jours.

Q : Ta plus grande qualité? Ton pire défaut? R. Ma plus grande qualité serait la connaissance de soi. Cela m’a donné les outils pour me permettre de pousser mes limites et de donner autant que je peux au bénéfice des autres et pas juste pour moi-même.
Mon pire défaut est d’être critiqueuse… surtout de moi-même. Souvent, je crée des attentes trop hautes et je crois que tout pourrait être meilleur. Juste assez bon n’est pas assez bon. Ce n’est pas de viser la perfection mais plutôt d’être à son meilleur, d’accomplir du mieux que l’on peut et de ne jamais accepter moins comme effort.

Q. Ton conseil au jeune franco-ontarien qui se prépare à faire face à la vie et aux choix de carrière? R. 1. Ayez la connaissance de soi. Connaissez vos limites. Ensuite poussez vos limites, et maintenez l’effort sans débordé.
2. Visez à devenir indépendant. Il faut le mériter. Débrouillez-vous et arrangez-vous pour résoudre vos propres problèmes. Cela ne veut pas dire de ne pas demander d’aide. Cependant, il ne faut pas s’attendre à ce que l’aide soit là.
3. Prenez soin de votre santé physique et mentale. Il ne faut pas sous-estimer l’importance de vivre en santé. Ceci comprend aussi le bonheur. Pratiquez votre sourire et cela va vous remplir de joie et cela fera du bien à votre corps!

Q. Décrire l’importance d’un mentor ou du mentorat dans ta vie. R. Honnêtement, je n’ai jamais eu de mentor. Cependant, j’ai connu plusieurs personnes d’influence qui m’ont permis d’observer, d’écouter et surtout d’apprendre. Cela dit, je n’avais jamais souhaité avoir un mentor avant d’être dans un tel rôle avec mes anciens étudiants. J’aime le partage et l’échange d’idées et j’aime apporter de nouvelles perspectives d’approche dans mes activités quotidiennes.

 

Q. Finalement et svp : Partager quelque chose que les gens ne connaissent pas de toi. R. Ce n’est pas un secret, mais c’est quelque chose que je ne partage pas d’habitude avec les gens. Avec mon discours (et mes actions) d’être créative, jouer à l’extérieur, me rendre aux services des autres et de toujours être en mouvement, j’aime, j’adore absolument ne rien faire sauf m’installer pour la soirée et regarder des films l’un après l’autre, en séries. Assez souvent, je commence à visionner un film tard le soir, au milieu de la semaine, et je reste debout pour au moins deux ou trois films.